Soins funéraires : vers la fin d’une discrimination

luttediscrimination

L’Arrêté du 12 juillet 2017 permet la levée de l’interdiction des soins funéraires pour les personnes porteuses du VIH/sida ou d’une hépatite virale. Publié au Journal Officiel, cet arrêté rendra la levée de l’interdiction effective au 1er janvier 2018, 32 ans après son instauration. Cette discrimination « sérophobe » qui entretient les représentations négatives et mensongères sur le VIH et les hépatites est enfin prise en compte. Malgré la demande forte des associations, la mobilisation d’élus et de personnalités, l’avis du Conseil National du Sida et des hépatites ou encore du Défenseur des droits, suite à la loi de modernisation du système de santé, cette levée avait été promise mais n’avait jamais fait l’unanimité de l’Assemblée Nationale. Par voie règlementaire, ce combat s’achève par la révision d’une injustice qui a eu un impact considérable et fait souffrir de nombreuses familles endeuillées.

Nous saluons la mise en œuvre prochaine de cette interdiction, tout en restant vigilant sur son application.

Plus d’infos : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000035243624&dateTexte=&categorieLien=id